SEHATRY NY ANKIZY

OHABOLANA

Inona rankizy no ilazana ireny olona vao tanorakely dia mahay mikabary feno ohabolana sady ravahina haiteny ireny?: "Tsy Ntaolo izy ireny, hoy dadabe, fa zanak'antitra"

  OHABOLANA  MALAGASY -Proverbes Malgaches

Les proverbes sont des  images-symboles qui caractérisent la mentalité et la sagesse d’un peuple. Ils expriment la façon d’envisager  la vie, la façon de voir la vie,  la façon de  pensées et les sentiments profonds. On peut considérer que chaque proverbe est un message qui vient de loin et chaque génération à le devoir  de  les transmettre à leur descendant.
 

 


Maneho ny fahendren-tsika malagasy ny fananana ohabolana maro. Fitsipika sy lalampiainana navelan'ny razana. Ahazoana mitaratra ny fiainan'ireo razana taloha ary indrindra soridalana ho an'ny ankizy vao misondrotra tsy hivaona amin'ny maha-malagasy azy.
 Ohabolana momba ny ankizy sy ny tanora ary ny zokiolona  

"Ny hazo no vanon-ko lakana, ny tany naniriany no tsara"

 Si l’arbre est bon pour en faire une pirogue, c’est qu’était bonne la terre où il a poussé 
Manaram-po zaza ka misoron’afo volofotsy.

Faire toutes ses volontés  étant jeune, et attiser le feu une fois vieux (ou quand on a des cheveux blancs) 

Ny anatry ny ray toy ny tsipak'ombalahy, mahavoa mahafaty, tsy mahavoa mahafanina. Les réprimandes d'un père sont comme les coups de pied d'un taureau: si elles vous atteignent, elles vous tuent; si elles ne vous atteignent pas, elles vous font perdre connaissance.
Izay manoro lalana mahitsy, mamindra aina. Celui qui indique une route droite, communique la vie
Tsara raha maniry zaza ka tera-dahy C'est un bonheur d'avoir un fils qund on a désiré un enfant

Manaram-po fahazaza ka maka kitay fotsy volo.

Faire toutes ses volontés dans sa jeunesse, et aller chercher du combustible dans sa vieillesse

Aza manarampo hoatry ny kary an’efitra.

Ne faites pas toutes vos volontés comme un chat sauvage dans le désert
Zanaka tsy nateraka mahabe vavorona Des enfants qui ne sont pas à vous dilatent les narines
Ankizy nilaozan-tsakaiza, milalao vovoka irery Des enfants qui ont perdu leurs amis jouent tout seuls dans la poussière.
Ny zanaka toy ny tanan'akanjo, atsipy ao andamosina, asavily ao andamosina ihany. Les enfants commes les manchent d'habit: qu'on les lance ou on les jette, elles sont toujours sur votre dos

Miara-monina amim-pahalainana fahazaza ka mitafy vorodamba rehefa antitra.

Vivre dans la paresse quand on est jeune,  et être couvert de haillons une fois vieux.

Toy ny voatavo tsy mifandraka fa zazabodo.

Semblable à une courge : on ne peut s’en servir, car elle est trop jeune.

Toy ny fanahin-jaza manjazana.

Il est qu’un enfant soit étourdi.

Mpandany ny azo toy ny zaza mpandova.

Prodigue (ou dépensier) comme un enfant qui à fait un héritage.

Tanora ratsy fihary ka antitra vao ratsy laoka.

Ne guerre amasser pendant sa jeunesse, et n’avoir guerre à manger dans sa vieillesse.

Toy ny tovolahy mahita fotsimbary ka arotsahy arotsahy ihany.

Comme un jeune homme trouvant du riz blanc (décortiqué), et ne pensant qu'à le faire cuire
Tovolahy tsy mahalala ho an’ny tena, sakafon’ny alika gaigy

Un jeune homme qui ne sait pas se conduire deviendra la proie des chiens enragés.

Zatovo mandry maraina, bongo maso vao hita.

Un jeune étant resté tard au lit:  quand on le voit, il a encore les yeux gonflés.

Voa mirindra, voa miandalana, ka izay mahatsangy no zaza.

Des graines alignées, des graines arrangées, les vrais enfants sont ceux qui font honneur à leurs parents
Ny ankizy no manao tsingeringerina ka ny lehibe no fanina

Ce sont les enfants qui dansent en rond, et ce sont les grandes personnes qui en ont le vertige.

Valalanamboa : tanora mitsipaka, antitra mitsipika Les « sauterelles de chien » : jeunes, elles ne savent que sauter, vieilles, elles ne savent que sauter.

Sandry be tsy hery, fahatanorana tsy ody faty.

Un grand bras n’est pas de la force,  la jeunesse n’empêche pas la mort.

Tanora be sondrotr’aina, ka ho faty alohan’ny marary.

Un jeune homme trop énergique, il pourrait lui arriver de mourir avant ceux qui sont malades.

Aza manao tovolahy tia loka : ny andro iainana mbola ho lava, fa ny tovon-karena ho lany.

Ne soyez pas comme un jeune homme qui aime le jeu : il a encore de longue vie, mais sa fortune sera vite epuisé

Ny tanora vao mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana, ka tsy hita izay hianjera aloha.

Les jeunes sont comme un rocher surplombant, et les vieux comme un arbre planté au bord d’un précipice: On ne sait lequel des deux tombera le premier.

Tsy avelan’ny ela tsy ho antitra.

Avec le temps, on devient vieux. C’est fatal

Lehibe vao miana-poto-tsarika ka sahirana.

Etre vieille avant de commencer à apprendre à tisser les fibres de bananier, et être embarrassée.

Ny sola malahelo tsy mba rangahy.

On appelle pas “monsieur” un chauve  pauvre.

Aza mitaitay ho sola, fa vato no lolohavina.

Ne soyer pas trop pressé de devenir chauve, car  vous aurez des pierres à porter sur la tête. (ou vous aurez de grandes responsabilités).

Iri-mahory toy ny volo fotsy(ho tratra antitra).

Désirer quelque chose qui vous cause de la peine, comme avoir des cheveux blancs .

Mandroaroa toy ny mason’antitra.

Voir double comme les yeux de vieux.

Ela nanidinana andriam-balala, ka tapaka ny elany.

Les sauterelles qui  volent si longtemps, qu’à la fin elles ont les ailes brisées.

Toy ny fanoto, antitra vao mihakely.

Pareil au pilon à riz, il devient si petit (ou raccourcit) quand il est vieux.

Tahaka ny antitra mitomany, maika loza fa miketrona manaratsy tena.

Comme des vieux qui pleurent; ils n’en sont que plus ridés et plus laids.

Aza  atao fotsy volo mitozo foana, na zokiny manara-dia.

Ne permettez pas que les vieillards se trainent tout seuls, ni que des ainés marches derrières vous

Sifotra antitra aho ka tsy maha-reny vorona anao.

Je suis un vielle escargot, et pour moi vous n’etes pas une cane qu’on laisse pondre. (et qui mange les escargot) : je suis plus rusé que vous, et vous ne m’aurez pas.

Toy ny vero, tsara faniry fa ratsy antitra.

Comme les « vero » : elles poussent bien, mais ne sont pas bonnes une fois vielles. ( Vero : sorte de longues herbes )
Tsy misy hianteherana toy ny bozaka : tanora sakafon’ny omby ; antitra sakafom-patana.
Comme l’herbe : jeune , elle sert à nourrir le bétail, vieille, elle sert attiser le feu.
 Ny ony miteraka mamba, ny rano mitera ka ny ony.  Le fleuve a donné naissance aux caïmans la source a donnée naissance au fleuve
Za-drano toa amalon’antitra. A l’aise dans l’eau comme une vieille anguille.
Rangahibe tsy tia harahara, ary rafotsibe tsy tia vodi-tenona ka misaraha trano fandrao misy very.
Le vieux n’aime pas labourer, et la vieille n’aime pas tisser: séparez vous de peur que l’un des deux soit réduit en esclavages.(pour dettes)
Rangahibe no tratra andro, rafotsibe no manadala azy.
Si le vieux est en retard, c’est à cause de la vieille. (sa femme)
Sahala amin’ny sahona, mipetraka toa lahy an titra mitsambikina toa tovolahy Semblable à une grenouille: assis, il ressemble à un vieillard, sautant, on dirait un jeune homme
Ny tanora valaka tsy mahaleo ny antitr’Imamo
Un jeune homme las est inférieur à un vieillard de l’Imamo.
Lahy antitra manao lelik’asa ka mosellan hafetseny.
Un vieillard bêchant mal (en recouvrant de terre remuée des parties non laborées), il souffrira de la faim par sa propre ruse.
Rangahy mianala, fanoto no zaka; ka maty antoka ny vatsiny Le vieillard étant allé à la foret, et n’en rapportant qu’un pilon; il gagne moins que ses provisions de voyages.
Aza manao toto vomangan-drangahibe, ka ny malemy ihany no velezina.
Ne faite pas comme un vieillard pilant des patates, et qui ne frappe que sur celles qui sont tendre
Aza manao lahy antitra mahazo lamokan’atody , ka tsy mitodi-jafikely  intsony.
Ne faites pas comme un vieillard trouvant un œuf pourri et ne se tournant plus vers ses petits-enfants
Vavianti-doza, tsy mamindrafo ny lasa
Une vielle femme au cœur dur qui veut pas mettre de coté (à l’oubli)ses vieilles rancunes.
« laza loatra  » hoy Randranobe notsidihim-bositra
« Quelle horreur » s’ecria la vielle femme en voyant surgir un gros bœuf (devant elle)
Pourtant un gros bœuf est une bonne chose!
Rafotsibe miandry ombilahy, ka manaraka ambokony.
La vielle femme gardant un taureau , c’est elle qui le docilement.
Rafotsibe nita rano, ka « izay hahasoa ataovin’Andriamanitra na ho rendrika na ho tafita ».
La vieille femme traversant l’eau, dit: « Que Dieu fasse ce qui lui semble bon, soit que je chavire, soit que j’arrive de l’autre coté.
Rafotsibe leon-tsokina ka tsy te-hierika vodi-kofafa.
La vieille femme qui a mangé trop de hérisson; elle ne veut plus même regarder un balai usé.
Rafotsibe leomboanjo ka tain’ondry avy no andosirany
La vieille femme qui avait mangé trop d’arachide, elle fuit même les crottes de mouton
Rafotsibe manenji-janantsitsina: «  izaho ety izy ery"
Une vieille femme poursuivant un petit oiseau: « moi je suis ici, et lui il est là-bas »
 Ny ray no mihosom-potaka ka ny zanany no vazina  Le père est calomnié, mais ce sont ses enfants qui sont aussi deshonorés
 Maromaroa ny fiteraka fa tsy ilaozan'izay hilaozan'izay ho tsara Ayez beaucoup d'enfants, car parmi eux il y en aura forcément des bons

 

Retour en haut